Bio

Formé en 2008 comme one man band (guitare acoustique-grosse caisse-tambourin-voix), le projet rennais Slim Wild Boar réinvente les racines de la musique américaine en distillant une country-folk intimiste, rythmée, sombre et élégante. C’est d’ailleurs sur un label américain Devil’s Ruins Records que sort en 2009 son 1er album «The Lovesick, the Guilty & the Drunk » (qui sera réarrangé, réenregistré en trio et réédité en vinyle par Kizmiaz Records 3 ans plus tard).
Un deuxième album plus tard, «Water on a dirty ground» (Beast Records, 2010), l’homme orchestre s’accompagne du Forsaken Shadow (guitare électrique) puis du Skinny Kid (washboard, batterie) pour former un trio qui écume sans relâche les salles obscures de l’underground européen, de la Belgique au Portugal, de Moscou à Brest.

A la croisée de Johnny Cash, Mark Lanegan, Hank Williams, Nick Cave, 16 Horsepower et Léonard Cohen, «Tales From the Wrong Side of Town» leur 3ème album a été enregistré au Outside Inside Studio (Reverend Beatman, The Monsters, Delaney Davidson) dans l’urgence et sur du matériel entièrement analogique. La pochette a elle été confiée au tatoueur Jean-Luc Navette (Heavy Trash, Dad Horse Experience) et cette galerie de personnages explorant leur côté sombre  fait l’objet d’une coproduction Beast Records / Kizmiaz Records.

Recent Posts

Recent Comments

    Archives

    Categories

    Meta